unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso

Contact

Sophie Vassen
Conseillère en formation
081/24.90.25
sophie.vassen unipso.be

Répertoire Emplois Métiers (REM)

Le Répertoire Emploi Métier (REM) a été créé sur base du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (ROME) en respectant la nomenclature mais en rajoutant une catégorie "emplois métiers". Le REM se base également sur les travaux réalisés par l’ISCO (nomenclature internationale), l’ONEM, le programme ERASME du Forem (inscriptions des demandeurs d’emploi et statistiques des données concernant les demandeurs d’emploi) et le SFMQ, le Service Francophone des Métiers et Qualifications. Une compilation de ces sources est réalisée et consultée pour l’élaboration de chaque fiche REM.

Une table de correspondances est construite pour les codes ISCO, les codes ONEM, les codes ERASME et les codes études (cf. Le décret de Bologne). Une adaptation de Formacode (Répertoire de la Formation français) est également en cours d’élaboration avec le Forem Formation et les Carrefours Formation Emploi.

L’utilisation du REM

Le REM est utilisé par les services du Forem Conseil :

  • Services aux particuliers : conseillers aux particuliers, conseillers d’orientations, conseillers d’accompagnement professionnel, Job-pass, etc.. Les Ecrans Erasme sont adaptés afin que les conseillers du Forem puissent situer un demandeur d’emploi dans une catégorie du REM. Le profil du demandeur d’emploi pourra se construire sur base d’une évaluation des activités maîtrisées pour un ou plusieurs métiers donnés. Ceci se fait grâce à plusieurs outils dont notamment "l’autopositionnement", le "screening" et la "validation des compétences". Ce qui permet également de repérer les besoins en formation. Les diplômes et les titres de compétences sont également pris en compte dans la base de données.
  • Services aux entreprises : la nomenclature du REM est employée tant dans les intitulés des PFI (Plan Formation Insertion) que dans la base de données de l’offre d’emploi. Les conseillers au recrutement du Forem se basent sur la nomenclature du REM. Lors de l’encodage d’une offre d’emploi, le REM est proposé à l’employeur. Il peut rédiger son offre sur base des contenus du REM. Il peut toujours indiquer un intitulé librement, ce qui permet aux gestionnaires de la base de données du REM de voir si de nouveaux métiers apparaissent.
  • L’AMEF (Analyse du Marché de l’Emploi et de la Formation) et le Service informatique du Forem utilisent également le REM.

Des accords de coopération ont été signés pour une collaboration avec Actiris, l’ADG (Communauté germanophone) et le VDAB afin qu’une correspondance soit établie au niveau des bases de données dans les différentes régions du pays. Ceci est un objectif imposé par le politique dans le cadre de l’objectif de mobilité des travailleurs.

La priorité est donnée au travail sur un REM commun avec Actiris. Une table de correspondance sera développée pour le VDAB et l’ADG.

D’autres organismes utilisent ou utiliseront également le REM comme référence :
- la DGO6 (Direction générale opérationnelle de l’Economie, de l’Emploi et de la Recherche)
- les services pour l’emploi : Actiris, VDAB et ADG
- l’IWEPS
- Bruxelles Formation
- Le Consortium de validation des compétences
- Les Fonds sectoriels
- Les opérateurs de formations (Forem Formation, IFAPME, Promotion sociale (accords en cours de négociation), les agences de placement)
- Les "Mires"
- etc.

La collaboration avec le Forem Formation se fait afin qu’il y ait une plus grande lisibilité pour l’usager, une certaine efficacité, une image de cohésion et d’efficacité.

Le Forem Formation et le Forem Conseil réalisent un regroupement des activités du REM en unités de compétence. Tous les modules, toutes les attestations de formation et toutes les attestations de validation et de screening sont référencées par rapport aux activités de base du REM et aux unités de compétences du Référentiel de compétences et par rapport aux activités spécifiques du REM ou du référentiel de compétences.

Collaboration avec les secteurs

Afin de concevoir des fiches REM les plus proches de la réalité de terrain, le Forem Conseil consulte les secteurs par le biais de la convention sectorielle spécifique pour une validation des REM.

La construction d’une fiche REM se fait par :

  • la compilation des différentes sources
  • la rédaction de la fiche de départ, la vérification du contenu et la rédaction
  • la validation des fiches métiers (consultation des secteurs)
  • le transfert en code REM
  • la mise en correspondance avec la nouvelle version du ROME (version 3) et puis transfert vers le REM (version 3)

La collaboration avec les secteurs est prévue en deux étapes :

  • une première étape qui consiste à identifier les codes ROME sur base d’un fichier reprenant les intitulés. Les secteurs sont amenés à vérifier si les intitulés correspondent bien à la réalité de travail. Cette liste est accompagnée d’un document explicatif.
  • une deuxième étape consiste en l’envoi du document REM pour vérification par le secteur. Le secteur vérifie si les fiches métiers REM correspondent aux métiers exercés.

Copyright © 2007 UNIPSO - Tous droits réservés. Révision : 25/03/2010 - Conditions d’utilisation

- Réalisation : Vertige