unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso

Acteur économique

Un véritable moteur de l’économie

Pourquoi le secteur à profit social (non marchand) bénéficie-t-il de ressources collectives ? En quoi est-il un des moteurs de l’économie ?

Des ressources collectives

De manière synthétique, les subventions peuvent être interprétées comme une rétribution de la collectivité pour garantir la qualité et l’accessibilité des biens et services offerts par le secteur à profit social et répondant à des besoins jugés fondamentaux. Les pouvoirs publics, intermédiaire de la rétribution de la collectivité, sont parfois trop distants du marché et de ses caractéristiques pour répondre efficacement à ces besoins fondamentaux. Dans ce cas, les pouvoirs publics vont désigner des "experts" chargés de développer des services répondant à ces besoins. Les dons ou le volontariat constituent des soutiens plus directs et plus ciblés de la collectivité.

Un impact positif essentiel

Les entreprises du secteur produisent des activités qui répondent à la demande de la population, elles achètent des biens et services aux entreprises traditionnelles et elles versent des salaires à leurs travailleurs. De ce fait, elles créent de la richesse appelée valeur ajoutée. Par ailleurs, les services à profit social sont également créateurs d’externalités positives importantes au bénéfice de l’ensemble de l’économie. Les actions qui y sont menées ont des répercussions positives pour l’ensemble des entreprises et de la population sans que cela ne donne lieu à des compensations financières (santé et formation des travailleurs, disponibilité des travailleurs via l’accueil de leurs enfants, etc).

Copyright © 2007 UNIPSO - Tous droits réservés. Révision : 25/03/2010 - Conditions d’utilisation

- Réalisation : Vertige