unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso

Accord institutionnel – Réforme de l’Etat

L’accord sur la 6ème réforme de l’Etat

D’un point de vue institutionnel, l’accord institutionnel pour la 6ème réforme de l’Etat prévoit des transferts de compétences en matière de soins de santé, d’aide aux personnes, d’aides à l’emploi et de politique familiale. Il est d’ores et déjà certain que le transfert du financement de ces mesures sera insuffisant, principalement en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles dont on sait les cadres budgétaires étriqués. Pour faire face aux besoins actuels et futurs, notamment au vieillissement de la population, des moyens supplémentaires devront être dégagés.

Dans la mise en œuvre des nouvelles compétences au sein des entités fédérées, l’UNIPSO désire maintenir la place des acteurs (partenaires sociaux, gestionnaires de services, prestataires et organismes assureurs) dans les organes de gestion, et pas simplement de manière consultative. Les politiques développées seront ainsi menées en concordance avec les besoins des prestataires et des bénéficiaires, avec la garantie d’un niveau de qualité optimal.

En tant que représentant des entreprises à profit social, l’UNIPSO demande à l’ensemble des pouvoirs concernés par le transfert des compétences d’assurer la continuité du rôle de l’Etat, des institutions et de l’offre de services à la population durant la période transitoire. L’UNIPSO souhaite également être concertée et associée aux réflexions, débats et décisions relatifs au transfert. Ces choix auront des implications essentielles sur les bénéficiaires des services et institutions à profit social. La manière dont seront envisagés ces transferts et les moyens qui y seront associés doivent permettre de continuer à développer une société solidaire.

Copyright © 2007 UNIPSO - Tous droits réservés. Révision : 25/03/2010 - Conditions d’utilisation

- Réalisation : Vertige